iso 2000, L'isolation confort de votre maison

Depuis plus de 18 ans, ISO 2000 ne cesse de développer de nouveaux produits innovants en matière d’isolants minces multicouches thermo-réflecteurs.

Notre société fait partie aujourd’hui des entreprises européennes leaders dans ce secteur avec plus de 4 millions de m² d’isolants minces multicouches fabriqués par an.

Cette réussite est l’aboutissement de nombreuses années de recherche pour améliorer les produits d’isolation minces multicouches par l’assemblage de nouveaux matériaux ayant comme objectif d’accroître le pouvoir isolant tout en limitant l’encombrement.

Faites des économies pour votre maison

Résistance thermique et économie d'énergie

ISO 2000 accompagne les professionnels comme les particuliers vers la maison à Basse Consommation d’énergie en faisant progresser l’isolation grâce à des solutions innovantes, qui répondent aux exigences d’aujourd’hui, à savoir notamment la norme NF EN 16012, seule norme en vigueur permettant aux isolants réfléchissants d'obtenir l'éligibilité aux aides à la rénovation énergétique (CITE, primes CEE, TVA à 5,5%...) et anticipent celles de la future réglementation thermique.

La nouvelle gamme d'isolants dernière génération ISO 2000 composée, entre autres, des produits TOP TOIT, TOP COMBLES, TOP TOIT DUO, ALVEOL'R, ISO LIN HPV, TOP BARDAGE a été testée et certifiée selon la norme NF EN 16012.

L'innovation au service de l'isolation

Depuis plus de 18 ans, ISO 2000 ne cesse de développer de nouveaux produits innovants en matière d’isolants minces multicouches thermo-réflecteurs.

Notre société fait partie aujourd’hui des entreprises européennes leader dans ce secteur avec plus de 4 millions de m² d’isolants minces multicouches fabriqués par an.

Cette réussite est l’aboutissement de nombreuses recherches afin de développer et d’améliorer les produits d’isolation minces multicouches avec l’assemblage de nouveaux matériaux ayant comme objectif d’accroître le pouvoir isolant, été comme hiver,  tout en limitant l’encombrement.

Nos isolants minces multicouches sont aujourd’hui des produits de référence sur le marché de l’isolation et nous ne cessons de rechercher, de développer et d’innover dans ce secteur.

La très grande majorité de nos produits permettent de réaliser en une seule pose l'isolation et l'étanchéité dans la mesure où il s'agit de produits 2 en 1 (avec pare-vapeur ou écran de sous-toiture intégrés).

Vous pouvez consulter les documentations relatives à tous nos produits dans le menu "documentations".

Notre large gamme répond à toutes les applications et configurations d’isolation aussi bien pour les constructions neuves que pour les rénovations en conformité avec la RT 2012 en matière d’étanchéité à l’air.

Nos responsables commerciaux installés sur toute la France sont à votre écoute et à votre disposition.

Blog de l'isolation

Isolation des combles : les 5 erreurs à éviter

Le 16/07/2020

Si le prix du m2 varie d’une ville à l’autre, l’objectif de bon nombre d’habitants reste le même : gagner de la place ! Pour ceux qui possèdent une maison, la solution est toute trouvée : aménager les combles. Mais attention, qui dit aménagement dit isolation. Pour ne pas voir s’envoler la facture énergétique et subir l’inconfort de combles mal isolés, voici les cinq erreurs à ne pas commettre avant et pendant les travaux !

Le saviez-vous ? 

Une déclaration de travaux est obligatoire dans le cadre d’un projet d’aménagement de combles. Un permis de construire peut aussi être nécessaire en fonction de la nature et de l’ampleur des travaux à réaliser sous toit. Avant d’entamer le projet, mieux vaut donc se renseigner auprès de la mairie de la ville dans laquelle se trouve le logement.

1. Ne pas respecter les critères réglementaires de performances

L’isolant à utiliser pour des combles doit obligatoirement être choisi en fonction de ses critères de performances. Dans le neuf, ce sont les exigences de performances fixées par la réglementation thermique (RT 2012) qui doivent être respectées. D’ici l’été 2021 (à priori), ce seront les exigences de la nouvelle Réglementation Environnementale (RE 2020) qui seront à prendre en compte. Le texte est encore en concertation et sa publication n’arrivera qu’à l’automne 2020. Pour autant, une chose est certaine : pour être en accord avec la future RE 2020, mieux vaut commencer dès maintenant à choisir un isolant à la fois respectueux de l’environnement et de ses habitants (qualité de l’air en tête !), mais aussi ultra-performant (réduction des ponts thermiques, confort d’été…). De sorte à créer des logements résolument peu (voire pas) énergivores.  

Rappel technique 

L’exigence de performance d’un isolant est exprimée par le coefficient de résistance thermique noté R. Dans le neuf, la résistance minimum doit être R=8m².K/W. Dans la rénovation, il n'existe aucune obligation légale. Il est cependant conseillé d'opter pour des isolants qui respectent les critères fixés par le crédit d'impôt : R=6m².K/W pour l'isolation de rampants de toiture et de plafonds de combles.

2. Faire l’impasse sur l’étanchéité à l’air et à la vapeur d’eau

Côté extérieur, une toiture inclinée isolée doit être étanche au vent. Côté intérieur, elle doit être étanche à l’air et à la vapeur d’eau. Les bons matériaux doivent donc être utilisés avec agilité et au bon endroit. 

Exemples avec le TOP COMBLES d’ISO 2000 :

pose isolant iso 2000 isolation top combles

Les avantages du TOP COMBLES :

Pratique, cet isolant réflecteur signé ISO 2000 peut facilement être associé à d’autres isolants. Résultat : quelle que soit l’application – même la plus exigeante comme pour des combles – la performance thermique atteindra les valeurs requises pour pouvoir bénéficier des aides à la rénovation énergétique (Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE), MaPrimeRénov, Certificat d’Économie d’Énergie (CEE), etc.). 

Un isolant qui a tout bon : mise en œuvre facilitée, performance, gain de place !

TOP COMBLES est un isolant 2 en 1 (réflecteur, mais également pare-vapeur). Un duo qui permet de gagner du temps et de la place en réalisant en une seule pose l’isolation et l’étanchéité. 

  • Fabrication française
  • Pare-vapeur marqué CE (selon la norme 13984)
  • Résistance à la diffusion de la vapeur d’eau (Sd) supérieure à 100 m (empêche le passage de la vapeur dans les parois et supprime les risques de condensation)
  • Sain et respectueux de l’environnement : classé A+ pour les COV selon la norme 16000, aucune poussière ni fibre nocive ou irritante.

Les installateurs vont aimer !

La conception du TOP COMBLES en bords décalés avec bande auto-adhésive. La garantie d’un parfait recouvrement des lés et la suppression des ponts thermiques.

À noter : le pare-vapeur ne doit jamais être perforé, excepté en cas de force majeure comme pour une conduite de ventilation (et dans ce cas, le raccord doit être réalisé avec un soin extrême !). Concernant l’électricité, les luminaires ou encore les prises de courant… ils doivent être intégrés dans le vide technique – avant le pare-vapeur.

3. Laisser des ponts thermiques

En pratique, l’isolant doit être le plus continu possible. Objectif : éviter les ponts thermiques (rupture de la barrière isolante qui cause infiltration d’air chaud l’été et froid l’hiver). En ce sens, le raccord entre l’isolation de la toiture et l’isolation des murs doit être parfait. Il est recommandé de réaliser un chevauchement entre les deux et de poser du mastic ou un ruban adhésif partout. Une tâche dorénavant simplifiée grâce aux isolants réflecteurs d’ISO 2000 qui, pour la plupart, sont conçus en bords décalés avec bande auto-adhésive. Simple, rapide, efficace !

4. Ne pas prévoir de ventilation pour les combles

En étant correctement isolée, une maison devient totalement étanche. Il est cependant primordial de renouveler l’air intérieur et de la faire circuler ! D’abord pour des raisons de santé (l’air intérieur est 10 fois plus pollué que l’air extérieur et peut entraîner des maux graves : migraine, manque de concentration, sommeil perturbé et bien plus…). Mais aussi pour conserver un taux d’humidité « normal » : plus l’air est humide, plus le ressenti de froid est important tout comme la consommation de chauffage. Il est donc vivement conseillé d’installer un système de ventilation double flux, une VMC simple flux ou une ventilation positive appelée aussi VMI dans les combles.

Pensez-y !

Mieux vaut changer ou investir dans un système de chauffage après avoir réalisé l'isolation des combles. La raison ? Une fois les travaux réalisés, les besoins thermiques du logement vont diminuer. 

5. Ne pas penser à l’acoustique

C’est bien connu, les combles sont très sensibles aux bruits (avion et pluie notamment). Pour assurer un confort optimal et durable aux occupants, il est préférable d’opter pour une isolation à la fois thermique et acoustique. Découvrez les solutions combinées d’ISO 2000. 

EN BREF

Aménagement des combles : les 7 étapes indispensables

1. Vérifier la faisabilité structurelle

2. Disposer de suffisamment de hauteur sous plafond

3. Prévoir l'ouverture de fenêtres de toit et effectuer les déclarations nécessaires

4. Prévoir l'isolation thermique (et acoustique du plafond et des rampants)

5. Procéder à l'isolation phonique du plancher

6. Installer un dispositif de chauffage adapté aux combles apèrs les travaux d'isolation

7. Prévoir la pose d'un escalier sécurisé

Pour en savoir plus sur les isolants réflecteurs certifiés, retrouvez toutes les solutions d'isolation ISO 2000 sur nos pages produits

Pour être contacté par un expert des solutions isolantes performantes, laissez-nous vos coordonnées ici.

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux LinkedinFacebookTwitteret Instagram.